Le boomerang est un objet aussi esthétique qu’intriguant. Il présente au minimum 2 pales (2 à 4), dotées de profils porteurs.

Lancé à la main de façon à tourner sur lui-même, il vole en décrivant une trajectoire courbe pour revenir sur son lanceur.

Le boomerang serait dérivé du bâton de jet, arme ancienne (d’appellation moderne hunting stick ou killing stick), qui se présente comme un bâton dont la forme aérodynamique et la mise en rotation permettent d’accroître la portée (jusqu’à 150 mètres).

Les compétitions comprennent différentes épreuves :

  • Précision : “faire atterrir le plus près de soi”.
  • Vitesse : “effectuer 5 rattrapages le plus vite possible”. Une discipline très impressionnante.
  • Endurance : “effectuer le plus de rattrapages en 5 minutes”
  • MTA : (Maximum Time Aloft,  acronyme qui se traduit assez bien en fraçais: Maximum de Temps en l’Air) “réaliser le vol le plus long (en durée) possible”
  • Aussie-round : anciennement Championnat Général : “voler à 50m, être précis et assurer le rattrapage”
  • Acro-doubling : “rattraper en figures imposées un boom puis deux lancés simultanément !”